Le blog Visites - Spectacles

Marre de la Saint-Valentin ? 5 faits étonnants sur cette fête plus singulière que vous ne l’imaginiez…

Une anecdotique Saint-Valentin...

Chez Visites-Spectacles, on aime vous raconter de belles histoires d’amour, de Montmartre au Palais-Royal, en passant par les Passages Couverts mais… On préfère vous surprendre. Alors, forcément, vous vous doutez bien que nous n’allions pas écrire un énième article sur « les plus belles histoires d’amour » ou un « guide des lieux les plus romantiques de Paris ».

Il y a 2 000 ans d’histoire de la Saint-Valentin, 2 000 ans pleins de surprises et de retournements. C’est pourquoi nous vous proposons un panorama des faits les plus étonnants sur cette fête, pour surprendre votre moitié… Ou tout simplement pour en discuter avec votre collègue Justine autour d’un double expresso.

1. La St-Valentin chez les Romains : Lupercus et luxure ?

Romantique, la St-Valentin ? Aujourd’hui, peut-être, mais la St-Valentin tirerait ses origines d’une fête lubrique célébrée par les Romains : les Lupercales. Du 13 au 15 février, les prêtres de Lupercus, divinité de la fertilité de la Rome antique, sacrifiaient des chèvres et s’enivraient. Puis, ils couraient quasi nus dans toute la ville de Rome. À l’aide de lanières en peau de bouc, ils fouettaient des femmes sur leur passage, afin de les rendre fécondes.

On est loin d’une soirée absinthe – Lapin Agile… Quoique ?

C’est à vous de nous le dire, connaissez-vous ce célèbre cabaret de Montmartre ? Notre visite-spectacle L’Éternel Esprit de Montmartre se déroule non loin de ce dernier… Pour y participer, cliquez sur le bouton juste en dessous ! 

saint valentin visite-spectacle

2. Le patron des amoureux : un martyr supplicié à mort…

Mais qui est le saint patron des amoureux que nous célébrons chaque année ? Après la luxure, le tragique : notre célèbre Saint-Valentin était un prêtre du nom de Valentin de Terni qui a connu un destin tragique. Au 3ème siècle, en refusant de se soumettre à l’empereur Claude II Le Gothique, il a été supplicié à mort.

Cet empereur avait décidé, pendant son règne, d’interdire le mariage pour que les hommes s’engagent dans la légion, sans être retenus par une quelconque famille. On dit que Valentin de Terni faisait des miracles et, plus grave, mariait des couples en cachette… Raison suffisante pour l’arrêter, le fouetter et le décapiter un 14 février.

En 495, le pape Gélase Ier l’a canonisé et en a fait le saint patron des fiancés et des amoureux.

Question destin tragique, nous ne savons pas si nous pouvons faire plus sanglant que celui de Valentin de Terni. Mais nous connaissons tout de même une histoire, au cœur du quartier Latin, qui pourrait rivaliser… Comme notre visite-spectacle Mystères au Quartier Latin. 

3. La tradition des cartes de Saint-Valentin : de la poésie, beaucoup de poésie.

La tradition d’envoyer des lettres d’amour daterait du 15e siècle. Le duc d’Orléans – le petit frère du roi de France, Charles VI – aurait écrit à son épouse une lettre galante. Prince et poète, le duc d’Orléans était sensible aux arts et aux Lettres. Il a évoqué l’amour, de sa naissance à sa mort, dans deux célèbres textes en vers : « La retenue d’Amour » et « La départie d’Amour ». Par la suite, d’autres poètes français ont écrit des lettres d’amour puis… Des adolescents transis d’amour se sont emparés de cette coutume.

Dites-nous sur Instagram si vous avez déjà reçu ou envoyé des lettres d’amour quand vous étiez adolescent… Promis, on ne se moquera pas ! Pour vous rassurer, sachez que Cécile Saglia, notre personnage d’Un Amour d’Opéra, a envoyé énormément de lettres galantes… Si vous ne connaissez pas encore cette jeune femme passionnée de danse et d’opéra, cliquez sur le bouton juste en dessous. 

4. XXX = des bisous ?

visite-spectacle saint-valentin

Les « X », que l’on peut trouver à la fin d’un message ou d’une lettre d’amour, sont des témoignages d’affection similaires à notre expression « je t’embrasse ». Son origine daterait du Moyen-Âge, période à laquelle une croix (catholique) ou l’initiale grecque Chi (qui s’écrit Χ), première lettre du mot « Christ » était apposée au revers des enveloppes. Elle attestait la sincérité de l’expéditeur. L’usage voulait que la croix soit embrassée par la personne qui l’émettait et peu à peu, inscrire un X sur une lettre a fusionné avec l’idée de déposer un baiser.

Alors, surpris, étonnés… Transis d’amour ? Notre prochaine visite-enquête a pour thème « l’amour, l’amour, l’amour, dont on parle toujours ». Restez connectés pour suivre notre nouvelle production qui ne manquera pas de vous surprendre. 😉

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci ! Votre inscription est confirmée. Allez-vite ouvrir votre premier mail ! (Psst ! Il est possible qu'il soit dans vos spams.)

 NOTRE NEWSLETTER 📬 

La seule newsletter que vous prendrez plaisir à lire.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, nos articles culturels, les portraits de nos comédiens... Et d'autres surprises ! 

Laisser un commentaire